the valentine blog

welcome
home

Ce que je ferais si tout s’arrêtait.

May

10

« Tu ferais quoi si tout s’arrêtait ? ». Voilà une question que reçoivent de nombreux indépendants ou entrepreneurs. Et que je reçois aussi parfois. Même si elle peut parfois déranger, cette question mérite cependant qu’on y passe un peu de temps. Alors, que ferais-je si ma vie d’entrepreneure s’arrêtait demain ? J’explique tout dans cet article.

Remettre les choses en perspective.

Tout d’abord, remettons un peu les choses en place. C’est bien de réfléchir à tous les scénarios. Mais arrêtons de penser systématiquement que tous les projets et entreprises sont voués à l’échec. C’est également quelque chose que je remarque beaucoup de le monde culturel. Combien de journalistes n’ont pas déjà demandé à des artistes ce qu’ils feraient « si tout s’arrêtait ? ».

De mon côté, j’avoue avoir un mindset super positif à ce niveau-là. Même si j’ai tendance à surestimer les petits problèmes qui arrivent et qui sont normaux quand une entreprise se développe, je n’ai aucun soucis à visualiser un avenir brillant. Au fond de moi, je pense que j’ai toujours su que j’allais créer quelque chose de grand. Et je suis convaincue de n’être qu’au début.

Quand je réfléchis à mon avenir (pro ou privé), j’ai donc tendance à plus imaginer le succès que l’arrêt.

Ce sentiment grandit au fur et à mesure que je prends de l’expérience dans l’entreprenariat. J’ai déjà fait face à des difficultés. J’ai toujours su rebondir. Et j’ai su saisir les opportunités quand elles se sont présentées.

Et si de gros problèmes devaient arriver et mettre en péril mon activité, j’ai désormais la confiance que je trouverai les solutions.

Mes portes de secours en cas de problèmes.

Mais concrètement, que ferais-je si je devais arrêter mes business et vendre ma société ?

Depuis que j’ai arrêté le freelancing en 2019, je sais que je pourrais retrouver des clients en community management avec une simple annonce sur Facebook ou LinkedIn. Cela peut paraitre un peu présomptueux, mais c’est la réalité. J’ai bien travaillé mon réseau ces dernières années et j’ai construit une audience fidèle. Ces éléments me permettraient de retrouver des clients « rapidement » en Community management si j’en avais besoin financièrement.

Sans devoir aller « jusque-là », j’ai également quelques plans de secours pour faire face à un éventuel problème de trésorerie.

(Et encore, j’ai construit un business qui permet de générer des revenus sans que je sois au four et au moulin H24).

Mais concrètement, voici mes deux plans si les ventes de formation ou membership baissaient :

  • Proposer du coaching/mentoring 1.1. J’ai en tête un programme « high-ticket » depuis plusieurs années. Je suis convaincue que ce programme est génial et se vendrait avec une bonne communication. Lancer cette offre si les produits digitaux déclinent fait partie de mes plans. (Je précise qu’il pourrait sortir aussi un jour si l’envie est bien présente, sans pression de trésorerie ;))
  • Faire des actions promotionnelles. C’est d’ailleurs quelque chose que j’ai déjà fait plusieurs fois : grosse promo sur d’anciens programmes, pass lifetime pour le membershhip,… Ces actions permettent de faire rentrer du cash rapidement si besoin, tout en faisant super plaisir à notre audience 😉

Avec tout cela, j’ai déjà pas mal d’actions à mettre en place avant de finir en faillite 😉

Il y a cependant un point important à apporter…

Parfois, on a envie d’arrêter. Même si cela fonctionne.

Il arrive que des business ferment car on a plus envie, tout simplement !

Ou alors, on a besoin d’évoluer, de pivoter, de modifier des choses.

Et cela, ça m’est déjà arrivé plusieurs fois ! J’ai déjà arrêté beaucoup de d’offres et beaucoup de manières de travailler.

Cela fait partie de la vie normale d’un entrepreneur.

Quand j’ai arrêté le site « Je vis de ma passion », il cartonnait. Mais j’avais besoin de faire autre chose.

Et qui sait, un jour peut-être, j’aurais envie d’arrêter moi-même mes business car la passion ne sera plus là.

Et comme je suis prévoyante, j’ai déjà pensé à ce que je ferais 😉

Si je voulais arrêter l’entreprenariat et revenir vers la prestation de service.

Je pense que je ne pourrais pas revenir vers le salariat. Mais je pourrais très bien retravailler en freelance.

Mon expérience précédente m’a permis de savoir exactement ce que je voulais et comment le faire. Et puis j’ai gagné en maturité professionnelle, ça aide 😉

Alors si je devais retravailler comme freelance, il y a 3 métiers qui me parlent beaucoup :

  • Retourner vers le webdesign. Cela reste une passion. Pas étonnant que je refasse les sites de mes business tous les trois mois 😀
  • Apprendre le métier de retoucheuse photo et me lancer là-dedans. J’adore ce domaine. J’adore retoucher mes propres photos. Et cela me détend. Je n’ai donc aucun mal à m’imaginer passer des journées entières en tête à tête avec un iMac à faire cela.
  • Apprendre le métier de monteuse vidéo et me lancer là-dedans. Pareil que pour la retouche, c’est quelque chose que j’adore. Ce métier faisait même partie des envies en 2007 mais j’ai choisis les études de communication pour avoir quelque chose de plus généraliste.

Il y a donc un tas de choses que je pourrais faire encore si mes business fermaient. Et je continuerai d’aimer ce que je fais chaque jour.

Je pense sincèrement que cette perspective me permet de ne pas avoir peur d’investir et de tester des nouvelles choses.

Si je voulais arrêter l’entreprenariat et revenir vers le salariat.

Et si un jour je voulais revenir dans le monde du salariat ? Je pense que j’irais alors vers quelque chose de totalement différent.

Je ne m’imagine vraiment pas retourner travailler dans un bureau avec des collègues. Et certainement pas dans mon domaine.

Si je devais reprendre un travail de salarié, je ferais quelque chose où je ne suis pas assise à un bureau toute la journée : travailler en restauration ou dans un magasin de vêtement par exemple.

Il y a une chose qui est certaine : la vie d’un entrepreneur n’est pas un long fleuve tranquille. Mais le fait d’avoir de savoir que je pourrai partir dans d’autres directions fait que je n’y pense jamais 😉

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Les derniers articles

L’été approche et les départs en vacances également. Si comme moi, vous partez avec une valise remplie de livres,  vous êtes certainement déjà en train de réfléchir à ce que vous lirez cet été.  Du roman thriller à la biographie d’entrepreneure, voici ma sélection à dévorer au soleil. Girlboss de Sophia Amaruso La biographie de […]

5 livres à prendre dans sa valise cet été

« Tu ferais quoi si tout s’arrêtait ? ». Voilà une question que reçoivent de nombreux indépendants ou entrepreneurs. Et que je reçois aussi parfois. Même si elle peut parfois déranger, cette question mérite cependant qu’on y passe un peu de temps. Alors, que ferais-je si ma vie d’entrepreneure s’arrêtait demain ? J’explique tout dans cet article. Remettre les […]

Ce que je ferais si tout s’arrêtait.